Qu’est-ce que la congestion musculaire ? 

La congestion en musculation est un afflux sanguin allant vers les muscles lors d’une activité physique intensive ou de séances de musculation. Ainsi quand les muscles sont soumis à une certaine pression en y ajoutant de l’endurance la circulation sanguine vers les fibres musculaires est entravée et le sang ne peut plus passer librement. Et concrètement c’est pour cela qu’on obtient un gros muscle.

Mais elle provoque également ce qu’on appelle l’hypertrophie musculaire et vasculaire.

Pourquoi utiliser la congestion en musculation ? 

La congestion musculaire est le graal des amateurs de culturisme et de bodybuilding. C’est une technique qu’ils utilisent pour atteindre leur objectif ultime.

En effet cet état a une réelle utilité pour ceux en quête d’un muscle bien développé et volumineux. La grande quantité de sang qui y circule approvisionne les muscles en grandes quantités de nutriments et d’oxygène. Et c’est ce qui provoque une prise de volume temporaire.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Attention cependant à ne pas commettre certaines erreurs.

-La congestion ne garantit pas forcement de prendre de la masse musculaire ou sculpter un corps. Car lors du travail avec des charges légères et un nombre élevé de répétitions. Les fibres stimulées seront celles endurantes du muscles. Et ces dernières ne sont pas propices à une prise de masse ou de volume musculaire optimale.

– La congestion diffère d’une personne à une autre et son activation de même. Chaque personne aura un résultat diffèrent selon les exercices faits, la nutrition et le volume musculaire. Plus un muscle est développé et volumineux, plus la prise de masse due à la congestion sera importante.

– Des débutants aux athlètes. Beaucoup pensent que la congestion est obligatoire pour progresser en musculation et avoir des résultats optimaux.

Lorsqu’on ne prend pas de suppléments, de compléments alimentaires ou de produits dopants on doit progresser aux entraînements ou chaque exercice est important. Concrètement c’est équivalent à améliorer nos performances. Explicitement nous devons réunir les 3 facteurs poussant à l’hypertrophie musculaire. Qui sont la tension mécanique, le stress métabolique le tout couplé à une progression régulière.

conclusion si nous faisons notre entraînement habituel en progressant normalement, en suivant un programme adapté avec les cycles de progression nous sommes assurés d’avoir un rendu optimal et se muscler à long terme même sans congestion.

-La majorité des débutants ne savent pas que la congestion seule au détriment de la progression ne garantit pas et n’amène pas une prise de muscle, au contraire elle fait oublier la véritable prise de muscle.

L’entraînement des points faibles et la congestion en musculation

Un point faible entre autres est un muscle qui ne se développe pas à l’entraînement malgré les exercices théoriquement censés le solliciter, dans la bonne fourchette de répétitions et malgré la croissance des répétitions et de la charge.

Le principal problème ici est l’utilisation de ces points faibles par notre système nerveux, entre autres notre cerveau favorise l’utilisation d’autres muscles pour la réalisation de tel ou tel exercice, c’est pourquoi lorsqu’on recherche la récupération d’un groupe musculaire faible, la congestion est le principal objectif à viser, que cela soit en utilisant des exercices d’isolation ou chaque exercice stimule une partie ou en circuit training le tout effectué en séries longues sur tel ou tel programme de musculation.

La progression passe alors en second plan tant que vous n’arrivez pas à congestionner sur ces points faibles. Ce qui est fait normalement plutôt facilement et rapidement si l’on a un bon programme et une bonne technique d’exécution sur des exercices isolés. Et après cela, quand votre congestion sera optimale et que vous pourrez congestionner facilement sur ce dernier, vous pourrez reprendre un entraînement classique pour progresser et prendre du muscle sur ce point faible.

Nos conseils et astuces

-Adapter ses programmes de musculation pour une congestion optimale et si nécessaire créer un programme personnalisé intensif.

-Avoir une bonne préparation physique avant de démarrer ses entraînements.
 

-Trouver conseil auprès d’un coach sportif.

-Avoir un plan alimentaire fiable.

-Se baser sur les groupes musculaires fiables.

-Faire des séries avec un nombre de répétitions élevé.

-Réduire son temps de récupération et augmenter les répétitions pour avoir une congestion optimale.

Conclusion

-La recherche de la congestion en musculation au détriment des facteurs essentiels qui permettent de prendre du muscle sur le long terme et même le moyen terme est une erreur majeure.

-L’idée de prendre base sur la congestion pour définir un développement musculaire est totalement faussée .

-Elle est néanmoins extrêmement utile et quasi indispensable lorsqu’il s’agit de développer ses muscles faibles.

-La congestion musculaire peut tout de même servir de feedback pour savoir quelles sont les zones à avoir le plus travaillé.

-La congestion provoque l’hypertrophie vasculaire et musculaire .

-Plusieurs facteurs entourent la congestion tels que l’alimentation ou le programme a effectuer en salle de musculation.

-La congestion n’est concrètement pas obligatoire pour une prise de masse musculaire.

-Nous pouvons avoir l’hypertrophie musculaire en réunissant ses 3 facteurs qui sont la tension mécanique, le stress métabolique et le tout en ayant une progression régulière 

8.0
Score